dimanche 21 février 2010

Le périple Londonien de Prosper




Régis réussit l'exploit de creuser un tunnel sous la Manche qui se trouvait à 1 km de l'actuel tunnel.
(Les ouvriers français et anglais s'en redirent compte le 9 décembre 1993, soit un jour avant la fin du tunnel. Ne voulant pas perdre la face, ils préférèrent reboucher le tunnel de Régis).

D'après certaines sources, Régis aurait creusé ce tunnel afin de ne pas payer les transports en commun. D'autres affirment qu'il voulait tout simplement se construire une grotte. On parle aussi d'un pari entre lui et Louis Blériot...

Parti à la recherche du Graal (la pipe de Sherlock Holmes), notre poète pérégrinant dans les rues londoniennes à l'architecture Victorienne, se perdit.
Demandant à un autochtone comment se rendre à Baker Street dans un anglais impeccable, Régis n'eut pas de réponse!

Après avoir insulté the foot Guard, Régis alors vexé, parti se saouler à Camden Town, dans l'un des plus grands pubs de la ville.
Un peu rancunier, il se saoula avec de la Gordon Finest (bière écossaise) et n'hésitait pas à crier le nom de William Wallace qui voulait bouter les anglais hors d'Écosse.
Mais la bière adoucit Prosper qui rejoignit même des autochtones pour participer à une sorte de Trivial Poursuit local.
A la question "Qui a écrit L'appel de la forêt?", Régis finissant sa 6ème girafe de Gordon, se leva subitement et répondit à sa camarade de jeu cette phrase devenue culte depuis: "London, Baby"!
A noter que la série FRIENDS fit un clin d'oeil à Prosper par l'intermédiaire de Joey qui ne cesse de répéter cette phrase lors de son passage londonien.

En sortant de ce pub, Prosper rendit hommage à cette belle ville de Londres en écrivant le poème 'London trip'.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

cher Régis, votre pipe est magnifique! London baby forerver

Claire et Rafi a dit…

Régis....Ahh! Régis...Oh! Régis....
N'auriez vous pas pu, de l'au delà, rendre hommage à votre plus fidèle serviteur (T.B.) pour son anniversaire....?
Les plus grands sont parfois méprisant à l'égard des plus humbles.